Rechercher dans le site espaces.ca

Équipement de plein air 2021 : les coups de coeur d'Espaces

En janvier dernier, notre expert a pris part au Outdoor Retailer Snow Show 2020, le plus grand salon d’équipement de plein air en Amérique du Nord, question d’aller voir quelles sont les nouvelles tendances en la matière. Compte-rendu en neuf trouvailles.

 

 

Deux fois l’an, soit une fois l’hiver et une fois l’été, des centaines d’équipementiers et plusieurs jeunes pousses (start-ups) de l’équipement de plein air se donnent rendez-vous à Denver et occupent durant trois jours les quelque 600 000 pieds carrés de plancher du Convention Center.

Lors de cet événement-phare fermé au grand public, les manufacturiers présentent aux médias et aux  détaillants leurs nouvelles productions, qui ne seront disponibles que l’année suivante. C’est donc lors de ces trois jours que journalistes et acheteurs choisissent leurs coups de cœur d’où découleront inévitablement les tendances à venir.

Souci écolo et vêtements chauffants

En butinant de kiosque en kiosque et en échangeant avec les représentants, deux tendances me sont apparues plus dominantes que les autres. D’abord, le souci écolo est maintenant étendu à presque l’ensemble des manufacturiers d’équipement de plein air. Chacun y va d’efforts à sa portée : matériaux recyclés, procédés de coloration moins nocifs, diminution de matières plastiques, matières provenant de sources responsables... Même si l’industrie du plein air en est une dont l’empreinte écologique n’est pas négligeable, il est bon de constater que presque tous ses joueurs en sont aujourd’hui conscients et qu’ils posent des gestes de plus en plus concrets afin de la diminuer.

L’autre tendance qui a retenu mon attention lors du OR de cet hiver, ce sont les vêtements chauffants. On connait déjà les gants, mitaines, chaussettes et semelles à batteries, mais de nos jours, plusieurs équipementiers offrent aussi des manteaux, pantalons, vestes et même des tuques avec éléments qui dégagent de la chaleur, pour satisfaire les plus frileux des pleinairistes.

En attendant de voir tous ces produits débarquer sur le marché, voici neuf nouveautés qui ont retenu mon attention, lors de l’immense foire commerciale du Outdoor Retailer Snow Show 2020.

1. Voir la glisse en rose

Chez Pomoca, on prend l’adhérence et la glisse très au sérieux. Les ingénieurs de cette entreprise suisse mesurent jusqu’au nombre de calories qu’on dépense à l’heure en utilisant leurs peaux d’ascension. La Free Pro 2.0, très mince et légère, possède ainsi le meilleur ratio glisse/adhérence/poids pour le freeride. Sa glisse a une cote de dépense de 200 kcal à l’heure, soit environ 4 biscuits Oreo. Mon choix est fait : c’est avec celle-ci que je quitterai pour ma prochaine aventure en ski.

  • Pomoca
  • Peau d’ascension Free Pro 2.0
  • 260 $
  • pomoca.com

2. Nouvelle membrane imper-respirante, nouveau fini déperlant

Lifa Infinity Pro est la nouvelle membrane imper-respirante sans produits chimiques de Helly Hansen. On pourra notamment l’apprécier dans la coquille Elevation, conçue pour affronter les pires conditions. Sa couche externe possède un DWR (déperlant) intégré qui ne se détériorerait ni à l’usage, ni au lavage, ce qui évite donc de procéder aux traitements périodiques qui nuisent à l’environnement. La veste, de coupe allongée, comprend également une jupette amovible et une pochette pour téléphone isolée avec l’aérogel PrimaLoft Gold développé par la NASA.

3. Une pelle d’avalanche à double action

En situation d’urgence, il est toujours bon d’avoir un maximum d’options quand vient le temps d’utiliser ses outils pour sauver des vies, et c’est ce que la Pro Light Hoe nous offre. Cette nouvelle version de la pelle Pro Light dispose désormais d’une poignée en « D », qui offre plus de stabilité, ainsi qu’une position de style « pioche » très efficace à flanc de montagne. À 695 grammes, on peut la considérer comme très légère.

4. Chaussettes chauffantes ultra-minces

À les regarder, ces chaussettes n’apparaissent pas plus épaisses que des chaussettes normales, et elles ne devraient donc pas augmenter la pression sur les pieds, même dans des bottes de ski très ajustées. Une télécommande contrôle les éléments chauffants alors que les piles, qui intègrent un indicateur de charge, ont une autonomie qui peut aller jusqu’à 12 heures. On se procure ces chaussettes en ligne via un site canadien, ce qui permet d’éviter les frais douaniers et les frais de livraison exorbitants.

5. Des cires de glisse à base de plantes

Les skieurs qui aiment dévaler les pentes à toute vitesse sont de grands utilisateurs de cires de glisse. L’ennui, c’est que celles-ci sont composées de fluorocarbures, des matières nocives qui ne se dégradent pas. À chaque descente, les skis laissent ainsi des microrésidus sur la neige, qui s’accumulent et finissent par gagner les cours d’eau. MountainFLOW propose aujourd’hui des cires fabriquées à 100 % d’huiles et de cires végétales. Le fondateur de l’entreprise assure qu’elles sont aussi performantes que les meilleures cires à base de fluorocarbures.

6. De la traction hyper-légère 

Black Diamond lance une toute nouvelle collection de crampons pour chaussures. En ordre d’hyper-légèreté, on trouve ainsi les Blitz (45 g), les Distance (100 g) et les Spike (110 g). Les Distance sont munis d’un couvre-orteils qui coupe le vent et résiste à l’eau, ce qui en fait un choix tout indiqué pour la course ou la randonnée rapide (speed hiking) sur surface glacée ou neige durcie. Je ne parierais pas contre le succès de ces nouveaux crampons!

7. Sac à dos d’avalanche pour hommes et femmes

On connait bien Osprey pour l’ultraconfort de ses sacs à dos. Les skieurs (et particulièrement les skieuses) apprécieront grandement ces nouveaux modèles de sacs d’avalanche. Avec ses bretelles et sa ceinture arrondies ainsi qu’un espace de rangement moins haut que celui du Soelden (2,88 kg), le Sopris (2,78 kg) est spécifiquement conçu pour bien épouser les contours de la physionomie féminine. Les deux modèles sont munis d’un sac gonflable Alpride E1, le plus léger système électronique de gonflage sur le marché. Il s’active grâce à deux piles AA, sans cartouche d’air comprimé, et il voyage très bien en avion, sans restrictions.

  • Osprey
  • Sopris Pro 30 (Femmes) : 1700 $
  • Soelden Pro 32 (Hommes) : 1700 $ 
  • osprey.com
  • Plus de détails dans cette vidéo

8. Un gant de fer dans une mitaine de velours

Connu pour ses mitaines et ses gants qui retiennent et augmentent la chaleur des mains grâce à la technologie Heatwave, le manufacturier Seirus présente l’un de ses derniers-nés : la mitaine à fermeture aimantée. Celle-ci s’ouvre rapidement lorsque la précision des doigts est requise, et elle comporte une doublure interne imper-respirante, un index sensible aux écrans ainsi qu’une coquille isolée en cuir avec essuie-nez. Nul doute que cette nouvelle mitaine-gant promet protection, chaleur et dextérité.

9. Les incroyables nouveaux textiles de The North Face

L’an dernier, The North Face (TNF) faisait des vagues avec FutureLight, sa toute nouvelle membrane imper-respirante. Sa légèreté, sa durabilité, sa douceur, sa flexibilité et son efficacité, ainsi que d’autres nouvelles technologies (la fibre ultrarésistante Spectra, les duvets Cloud Down et 50/50 Down, les laines polaires Future Fleece et Dot Fleece…) permettent à l’équipementier de fabriquer des pièces de vêtement et d’équipement tout à fait révolutionnaires. C’est ce dont j’ai été témoin en faisant le tour de l’immense espace TNF situé à l’entrée du salon.

The North Face met toujours de l’avant une stratégie multi-couches. Dès l’automne prochain, on aura donc droit à une impressionnante variété de couches de base, de couches intermédiaires, de coquilles, de couches isolantes, de gants et mitaines ainsi que de couvres-bottes qui intègreront la technologie FutureLight.

Mais ce qui m’a fait le plus saliver, c’est la nouvelle tente d’expédition TNF dont la simple toile est formée d’une membrane imper-respirante issue de cette technologie : finie la condensation dans la tente, en hiver. Un coup de cœur plus fort que ça, c’est l’infarctus!

Le slogan de North Face est « Porter le futur ». L’ensemble isolant 50/50 Down, constitué d’ourlets intercalés et remplis de duvet 1000-fill nous donne enfin un petit aperçu de ce que nous réserve concrètement l’équipementier, l’hiver prochain.

Commentaires (0)
Participer à la discussion!