Rechercher dans le site espaces.ca
  • Blue Mountains, Jamaïque © AdobeStock

8 destinations de rêve pour la randonnée dans les Caraïbes

En préparation d'un voyage au soleil, vous êtes à la recherche de randonnées ou d'excursions actives pour faire changement de la plage? Voici huit propositions qui pourraient vous encourager à mettre vos bottes de marche dans vos bagages vers les Caraïbes!

1. La Barbade

© AdobeStock

Petit pays à la géographie contrastée, la Barbade est baignée à l’est par l’Atlantique qui frappe ses côtes escarpées, et à l’ouest par les eaux calmes de la mer des Caraïbes. L’île n'est pas du tout volcanique, malgré ses roches qui pourraient ressembler à de la lave solidifiée. Elle semble plutôt pareille à un corail géant, traversée par des ravins complètement à sec quand il ne pleut pas, puisque la terre est poreuse et ne retient pas l'eau. Ceux-ci deviennent alors un réseau de sentiers naturels extraordinaire. Les randonneurs marchent dans un corridor de verdure en contrebas du niveau du sol, entourés de la luxuriante végétation... Fascinant!

Le Barbados National Trust, fondé en 1961, est l’organisme dédié à la conservation de la richesse écologique, mais aussi historique et architecturale de l’île. À ce titre, il a acquis et gère huit attraits principaux, dont la Welchman Hall Tropical Forest Reserve, connue sous le nom de Welchman Hall Gully (ravin Welchman Hall), où l’on peut croiser une riche faune, dont des singes. Le coût d’entrée (14 $US) donne droit à une visite guidée à 10 h 30 (du lundi au vendredi), ou à un livret pour faire soi-même la visite. Comptez environ 45 minutes de marche.

Autre suggestion : en collaboration avec l’association de la marche (Barbados Hiking Association), le Barbados National Trust propose des sorties gratuites dans le sentier national (National Trail), tous les dimanches à 6 h, à 15 h 30 et à la lueur de la lune à 17 h 30, ainsi que les soirs de pleine lune. Les endroits varient, ainsi que les longueurs (de 10 km à plus de 20 km), les durées (de 2 à 3 heures et plus) et les niveaux (de facile à difficile). bajanthings.com


À lire aussi : 6 destinations contre la déprime hivernale


2. Cuba

© AdobeStock

Cuba compte neuf parcs nationaux et six réserves de la biosphère. La Vallée de Viñales est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999 et forme un parc national depuis 2001. Sertie entre des montagnes et des buttes de calcaire de forme arrondie appelées mogotes en espagnol, cette vallée fait partie du parc national Viñales.

À 180 km de La Havane, on s'y rend de préférence en groupe à partir de l'hôtel (excursion d'environ quatre heures) ou avec un guide privé, avec l'agence Viñales Vive la aventura, par exemple, qui propose des guides francophones, ou à partir de la ferme écologique L'Armonia.

Principaux attraits de la région : la Cueva del Indio (grotte de l'Indien) à faire en petit bateau sur la rivière souterraine et la Gran Caverna de Santo Tomás (grande caverne de Saint-Thomas), la plus longue de Cuba et la deuxième plus grande en Amérique avec plus de 46 km de galeries, dont 1 km ouvertes au public.


À lire aussi : Cuba, véritable paradis de la randonnée


3. La Dominique

© AdobeStock

L'île de la Dominique, à ne pas confondre avec la République dominicaine, est située entre la Martinique et la Guadeloupe. Surnommée l'île Nature, elle possède trois parcs nationaux où on peut faire de la randonnée et des visites culturelles : Morne Trois Pitons (inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1997), Cabrits et Morne Diablotins. Le parc Morne Trois Pitons abrite le deuxième plus grand lac d'eau bouillante au monde (appelé Boiling Lake), mais aussi la Vallée de la désolation et la gorge Titou, où a été tournée l'une des scènes du film Pirates des Caraïbes 2.

La Dominique est traversée par le sentier national Waitukubuli (en anglais Waitukubuli National Trail - WNT), considéré comme l'un des dix plus beaux sentiers de grande randonnée de la planète. Il s'étire sur près de 185 km, reliant Soufrière au sud à Cabrits au nord, est il est découpé en 14 segments, qu'on peut compléter indépendamment les uns des autres. Chacun a sa particularité et son niveau de difficulté. Les segments 8 et 9 sont les plus difficiles (de 8 à 10 heures de marche chacun), alors que pour les randonneurs débutants ou intermédiaires, on conseille plutôt ces segments :
Segment 1: de Scotts Head à Soufriere Estate, en passant dans un cratère de volcan; 7 km, 5 h 30.
Segment 5: de Pont Casse à Castle Bruce, dans le parc national Morne Trois Pitons; 12,8 km, 6 h.
Segment 10: de Colihaut Heights à Syndicate; 6,6 km, 4 h.

authentique-dominique.com
activecaribbeantravel.com/dominica-hiking


À lire aussi : 5 randos incontournables à Hawaï


4. La Grenade

© AdobeStock

L'île aux épices est en fait un archipel composé principalement des îles de la Grenade, Ronde, Petite Martinique, Carriacou et Grenadines.

La majorité des excursions de randonnée pédestre se font sur l'île de la Grenade, au parc national et réserve forestière de Grand Étang, situé à 13 km de la capitale, Saint-Georges. C'est la forêt tropicale à son meilleur, avec une riche flore (arbres géants, fougères, fleurs tropicales…) et une faune exotique à souhait : opossums, mangoustes, tatous, lézards et même des singes mona. Il faut être bien chaussé car le terrain est humide et très glissant.

À partir du centre des visiteurs, on peut emprunter le sentier (facile) qui fait le tour du lac Grand Étang (Shoreline Trail), tout rond puisque ce plan d'eau recouvre le fond d'un cratère de volcan éteint. La balade se fait en 1 h 30 max.

Plusieurs autres sentiers sont d'intensité variable : celui menant aux chutes des Sept sœurs (Seven Sisters Falls trail) est de niveau facile à intermédiaire. La première chute est à 30 minutes de marche du centre des visiteurs et la septième, à environ une heure. En tout, calculez de 3 h 30 à 4 h aller-retour, incluant la baignade rafraîchissante. Un autre sentier se rend au mont Qua Qua (intermédiaire-avancé), en une montée constante pendant deux heures, soit environ 4 h 30 de marche au total. La vue récompense l'effort.

Pour une excursion plus difficile, rendez-vous au sommet du mont Catherine, le plus haut de l'île (840 mètres), en 4 ou 5 heures; on fait une belle pause panoramique puis on redescend en 2 heures. Il vaut mieux se faire accompagner par un guide pour les excursions de niveau intermédiaire à difficile, soit à partir du centre des visiteurs, soit en réservant avec une agence, par exemple Henri Safari


5. La Guadeloupe

© AdobeStock

Département français baignant dans les Antilles, la Guadeloupe bénéficie de structures de sentiers de grande qualité. Le parc national de la Guadeloupe, dominé par le volcan La Soufrière, propose de beaux endroits où aller marcher pour tous les types de randonneurs. Les quatre niveaux de difficulté sont déterminés par la Fédération française de randonnée pédestre : de très facile (moins de 2 heures de marche) à difficile (plus de 4 heures de marche; itinéraires plus longs ou plus accidentés, pour randonneurs expérimentés).

L'excursion incontournable est celle qui conduit au sommet de La Soufrière. On part très tôt le matin du site des Bains-Jaunes à Saint-Claude. C'est une randonnée difficile, dans un sentier qui grimpe sur 6 km, à faire en 4 h 30, 5 h. Pour d'autres suggestions de sentiers, consultez guadeloupe-parcnational.fr et randoguadeloupe.gp


À lire aussi : 4 raisons de rouler dans le sud cet hiver


6. Le Mexique

© AdobeStock

La péninsule du Yucatán comprend les États mexicains de Campeche, du Quintana Roo et du Yucatán, ainsi que de grandes parties du Belize et du Guatemala. Elle compte six réserves de la biosphère : Ría Celestún, Banco Chinchorro, Sian Ka'an, le parc national d'Arrecifes de Cozumel et réserve de la biosphère de l'île de Cozumel, le parc national d'Arrecife Alacranes et réserve de la biosphère, et Calakmul.

Parmi ces réserves, celle de Sian Ka'an est aussi un site Ramsar (zone humide d'importance internationale particulièrement comme habitats des oiseaux aquatiques), où vivent plus de 300 espèces d'oiseaux, notamment des flamants rose et des toucans, ainsi que des crocodiles, des tortues, dont certaines sont en danger d'extinction, des jaguars, des pumas, des lamantins, des tapirs et bien d'autres.

La plupart des hôtels de la région de Cancun et de Playa del Carmen organisent des excursions à Sian Ka'an, mais on peut y aller par soi-même pour beaucoup moins cher; c'est juste un peu plus compliqué. À partir de Tulum, allez à Punta Allen pour la partie océanique de la réserve et à Muyil pour la partie intérieure, où un trottoir de bois traverse un marais. La randonnée d'une à deux heures conduit à une tour d'observation et à un quai d'où des bateaux partent en excursion.


À lire aussi : La Baja California mexicaine à vélo


7. La République dominicaine

© AdobeStock

S'il est un pays de plages rarement associé à la randonnée pédestre, c'est bien la République dominicaine (tout comme Cuba). Le territoire dominicain compte pourtant cinq parcs nationaux, dont le parc national Armando Bermúdez et son voisin, le parc national José del Carmen Ramírez. À la limite des deux s'élève le Pico Duarte, à 3 098 mètres d'altitude, le plus haut des Caraïbes.

Cinq itinéraires mènent à ce sommet; ils se complètent en deux jours ou plus (jusqu'à sept jours). Le plus populaire (et le plus court) part de Jarabacoa et passe par La Ciénaga où on se procure le permis pour accéder au parc. Il est obligatoire de réserver les services d'un guide officiel et de ses mules pour porter les bagages et la nourriture, par l'hôtel où l'on réside, ou encore par le camping public de La Ciénaga, à l’entrée du parc national Armando Bermúdez.

Il s'agit d'une randonnée de 46 km aller-retour, de niveau difficile, avec coucher dans un refuge à 2 650 m d'altitude. Elle s'effectue idéalement entre décembre et mars, période de l'année où il y a le moins de pluie et de cyclones. La nuit, il fait froid et humide, mais le lendemain matin la vue sur l'horizon fait tout oublier! 


8. La Jamaïque

© AdobeStock

Seul et unique parc national de la Jamaïque, le Blue and John Crow Mountains National Park figure sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2005. Il comprend le plus haut sommet du pays et abrite une faune et une flore très diversifiées, avec notamment plus de 800 espèces de plantes endémiques et 200 espèces d'oiseaux. C'est là où est cultivé le réputé café Blue Mountain.

À partir d'Abbey Green, le sentier de 9,3 km se rendant au sommet (Blue Mountain Peak Trail), qui culmine à 2 256 m, est assez à pic. Cette randonnée de niveau difficile se fait en sept heures aller-retour. Il est recommandé de la commencer peu après minuit pour arriver avant le lever du soleil au sommet, afin d'assister au magnifique spectacle du lever du jour. On peut aussi coucher à Portland Gap et partir à 3 h 30 du matin. Il ne restera que 5,6 km à marcher.

Commentaires (0)
Participer à la discussion!