Rechercher dans le site espaces.ca
  • Mont Bigelow © Eric Morris

Raquette : 10 sommets à gravir dans le Nord-Est des États-Unis

Si l'hiver est votre saison préférée pour la randonnée pédestre, sortez votre tuque et vos gros bas de laine. Voici une sélection de 10 montagnes à explorer en raquette dans le Nord-Est des États-Unis.

1. Mont Ampersand - Adirondacks (New York)

Le mont Ampersand (1022 mètres) est situé à proximité du village de Saranac Lake. Son sommet est dégarni de toute végétation et est reconnu pour offrir de magnifiques points de vue. Le sentier débute à partir de la route 3, à proximité du lac Middle Saranac. Relativement plat au départ, il devient plus abrupt après les deux premiers kilomètres. Là-haut, la vue est imprenable sur les nombreux lacs de la région ainsi que sur les montagnes de plus de 1200 mètres de la Seward Range.

Distance : 8,8 km aller-retour (540 mètres de dénivelé)
Niveau : facile


2. Mont Hurricane - Adirondacks (New York)

© Emilie Fournier

Le mont Hurricane (1126 mètres) est une excellente destination pour la randonnée hivernale. Son sommet dénudé est réputé pour ses superbes vues vers la région des High Peaks. Il existe trois sentiers pour rejoindre la cime. L’approche débutant à partir de la route 9N, entre les villages de Elizabethtown et de Keene, est la plus directe et la plus populaire. Bonne nouvelle : à la suite de travaux d'aménagement, il est à nouveau possible de gravir la tour d’observation qui trône au sommet depuis 1919. Oserez-vous y monter?

Distance : 10 km aller-retour (610 mètres de dénivelé)
Niveau : intermédiaire


À lire aussi : 3 randonnées hivernales sur la chaîne des Présidentielles


3. Lyon Mountain - Adirondacks (New York)

Située à seulement 50 minutes du poste frontalier de Lacolle, Lyon Mountain (1167 mètres) constitue un choix judicieux pour chausser vos raquettes tout près de Montréal. Durant l’hiver, le départ s’effectue à l’intersection de Chazy Lake Road et de Lowenburg Road, car l’accès au stationnement n’est pas déneigé. Heureusement, la montée est graduelle à partir du vrai sentier. Pour les plus braves, il est possible de gravir une tour d’observation de 10 mètres pour apercevoir au loin le lac Champlain et les montagnes Vertes.

Distance : 14 km aller-retour (690 mètres de dénivelé)
Niveau : intermédiaire


4. Mont Colden - Adirondacks (New York)

© Bernard Rosa

À quelques centimètres près, le mont Colden (1437 mètres) est situé à mi-chemin entre les deux plus hautes montagnes des Adirondacks. Évidemment, son sommet dénué de végétation est sans contredit l’endroit de prédilection pour saisir simultanément toute la beauté des monts Marcy et Algonquin. Le départ s’effectue au stationnement du Adirondak Loj. Il faut ensuite se diriger vers Marcy Dam et le lac Arnold avant d’affronter la montée finale. Soyez attentifs, le sentier rejoint en premier lieu un sommet secondaire. Plus loin, vos efforts seront récompensés par un panorama spectaculaire… Du bonbon pour les yeux!

Distance : 20 km aller-retour (770 mètres de dénivelé)
Niveau : difficile


5. Mont Belvidere (Vermont)

La cime du mont Belvidere (1024 mètres) est un endroit relativement moins achalandé que les derniers sommets mentionnés. Le début du sentier se trouve à l’intersection de la route 118 et de la Long Trail. Au sommet, il vous sera possible de gravir une tour d’observation d’environ 20 mètres. Attention : le sentier est balisé avec de la peinture blanche sur les arbres, pas toujours évidente à repérer dans la neige en hiver!

Distance : 9 km aller-retour (650 mètres de dénivelé)
Niveau : facile


À lire aussi : 10 choses à savoir pour se lancer sur la Long Trail


6. Mont Abraham (Vermont)

© Chris Shorkey

Le mont Abraham (1221 mètres) est le cinquième plus haut sommet du Vermont. Durant l’hiver, l’approche via le Battell Trail est recommandée afin d’éviter la Lincoln Gap Road, qui est non déneigée. Le départ de la randonnée s’effectue donc via la Elder Hill Road, tout près du village de Lincoln. Un sommet à découvrir!

Distance : 9,3 km aller-retour (740 mètres de dénivelé)
Niveau : intermédiaire


À lire aussi : 6 randonnées parmi les fantômes de neige au Québec


7. Mont Jackson (New Hampshire)

Du haut de ses 1235 mètres, le mont Jackson est la plus petite montagne de plus de 4000 pieds (1200 mètres) des Présidentielles. Vous connaissez l’adage? Dans les petits pots les meilleurs onguents! Cette courte randonnée via la Webster-Jackson Trail permet de rejoindre un sommet dénudé qui offre un superbe panorama dans toutes les directions. Un endroit de choix pour admirer l’imposant mont Washington.

Distance : 8,4 km aller-retour (655 mètres de dénivelé)
Niveau : intermédiaire


8. Mont Bondcliff (New Hampshire)

© Marie-Josée Ouellet

Cette montagne est isolée et moins connue des randonneurs québécois. Et pourtant, elle est reconnue pour offrir l’un des plus beaux panoramas des montagnes Blanches! À partir du Lincoln Woods Visitor Center, il faut parcourir plus de 14 kilomètres pour rejoindre son sommet. Heureusement, plus de la moitié de la distance s'effectue sur un terrain relativement plat. Votre récompense? Un point de vue vertigineux sur les falaises qui ont fait la renommée de Bondcliff. Faux pas à éviter... Une randonnée costaude pour les plus sportifs!

Distance : 29 km aller-retour (975 mètres de dénivelé)
Niveau : difficile


À lire aussi : 3 sommets à conquérir cet hiver


9. Mont Old Speck (Maine)

Le mont Old Speck (1271 mètres) est situé dans la région du Grafton Notch State Park. Le sentier grimpe graduellement jusqu’au sommet semi-boisé. Bonne nouvelle : on y trouve une tour d’observation qui offre des points de vue dans toutes les directions, au-delà du couvert forestier. Petit défi supplémentaire en hiver : il faut suivre des balises blanches pour gravir la montagne!

Distance : 12,2 km aller-retour (810 mètres de dénivelé)
Niveau : intermédiaire


10. Mont Bigelow (Maine)

© Eric Morris

Véritable petit bijou, le mont Bigelow se trouve dans une classe à part. Situé tout près du village de Stratton, on y a droit à des panoramas d’une rare beauté. Durant l’hiver, on doit stationner sa voiture sur les premiers mètres de la Stratton Brook Pond Road et marcher environ 2,5 km pour rejoindre le stationnement d’été. De cet endroit, on suit le Fire Warden's Trail jusqu’à la cime de West Peak (1263 mètres) et d'Avery Peak (1247 mètres). Profitez bien de ces deux superbes sommets où le temps semble s’arrêter. Au retour, les amateurs de descente sur les fesses auront beaucoup de plaisir à dévaler quelques sections abruptes du sentier. Wahou!

Distance : 22 km aller-retour (875 mètres de dénivelé)
Niveau : difficile

Commentaires (0)
Participer à la discussion!