Rechercher dans le site espaces.ca
  • Montagnes du New Hampshire à l'automne © AdobeStock

6 randonnées incontournables au New Hampshire

Située à environ quatre heures de route de Montréal, la région des montagnes Blanches est un paradis pour les randonneurs. Voici six suggestions de randonnées incontournables pour vous faire profiter au maximum de votre séjour au New Hampshire.

Mont Washington

© AdobeStock

À tout seigneur, tout honneur! Du haut de ses 1 917 mètres, le mont Washington est la plus haute montagne du Nord-Est des États-Unis. Réputée pour ses conditions climatiques sévères, elle exige de planifier judicieusement sa sortie et son équipement pour faire face à toute éventualité.

Débutant au Pinkham Notch Visitor Center, le Tuckerman Ravine Trail est le plus facile et le plus fréquenté des sentiers. Après une ascension soutenue offrant de superbes points de vue sur le ravin, on rejoint le brouhaha et les touristes au sommet. Heureusement, l’incroyable panorama dans toutes les directions vaut largement les contraintes engendrées par la foule.

Avant de redescendre, n’oubliez pas de faire la file avec les autres visiteurs pour prendre votre photo souvenir devant la pancarte marquant la cime… Souriez, la vie est belle là-haut!

Distance : 13,5 km aller-retour (1 295 mètres de dénivelé)
Niveau : difficile


À lire aussi : Cauchemar sur le mont Washington


Boucle des monts Lincoln et Lafayette

© AdobeStock

La boucle des monts Lincoln (1 551 mètres) et Lafayette (1 603 mètres) est fort probablement la randonnée la plus populaire du New Hampshire. Lors des belles journées d’été et d’automne, il n’est pas rare de croiser des centaines de randonneurs sur l’étroite crête entre les deux sommets. Avec raison : le panorama est à couper le souffle! Pour éviter la foule, il faut arriver très tôt au stationnement du Lafayette Campground situé en bordure de la route 93.

Évidemment, cette magnifique boucle peut s’effectuer dans les deux sens, mais ma préférence va au sens anti-horaire : grimper via le Falling Water Trail et redescendre par le Old Bridle Path. De cette façon, on s’assure de maximiser les vues imprenables sur la falaise du mont Cannon situé de l’autre côté de la vallée. Une randonnée épique!

Distance : 14,2 km aller-retour (1 100 m de dénivelé)
Niveau : difficile


À lire aussi : Anatomie de la rando du mont Lafayette


Mont Adams

© AdobeStock

Petite confession : le mont Adams (1 760 mètres) a toujours été ma montagne favorite au New Hampshire! Du stationnement Appalachia (arrivez tôt!) situé sur la route 2, il faut suivre les indications pour le Air Line Trail jusqu’au sommet. Soyez attentifs, on y trouve plusieurs petits sentiers secondaires. La montée est soutenue et nécessite un grand effort physique (forte dénivellation). Le sentier est également très rocailleux par moment. Heureusement, il est possible de contempler d’incroyables points de vue vers le King Ravine.

Une fois rendu à la cime, les efforts sont récompensés par un magnifique panorama dans toutes les directions. Lors de la descente, le Madison Springs Hut est l’endroit tout désigné pour casser la croûte et reprendre des forces. S’il vous reste un peu d’huile de mollet, un aller-retour jusqu’au sommet du mont Madison s’impose comme dessert!

Distance : 13,8 km aller-retour (1 370 mètres de dénivelé)
Niveau : difficile


À lire aussi : 3 randos méconnues dans le nord-est des États-Unis


Mont Jefferson

© AdobeStock

Avec ses 1 741 mètres, le mont Jefferson figure au troisième rang des plus hautes montagne de la région. J’ai toujours eu un faible pour l’enivrant Caps Ridge Trail qui est accessible via le chemin Jefferson Notch (habituellement fermé durant l’hiver et au début du printemps). Comme son nom l’indique, ce court sentier parcourt une série de caps rocheux où il est quelques-fois requis d’utiliser ses mains pour grimper.

Bonne nouvelle, la majeure partie du sentier se trouve au-dessus de la limite des arbres. Adrénaline garantie! Seul bémol : la roche omniprésente pourrait être glissante en cas de pluie. Là-haut, rien ne vient cependant obstruer un incroyable panorama dans toutes les directions. Une randonnée sportive comme on les aime!

Distance : 8 km aller-retour (820 mètres de dénivelé)
Niveau : intermédiaire


À lire aussi : La traversée des Présidentielles en une journée


Mont Moosilauke

© Maxime Hébert

Le mont Moosilauke (1 464 mètres) est légèrement moins connu des randonneurs. Et pourtant, ce sommet dénudé en forme de dôme a tellement à offrir! Du stationnement situé sur la High Street du village de Glencliff, il faut emprunter le Glencliff Trail et le Moosilauke Carriage Road jusqu’au sommet. Lors de l’ascension, il est possible de visiter un sommet secondaire (South Peak) au superbe point de vue. L’approche finale vers le sommet principal est tout simplement magique! Cette portion du sentier est toutefois très exposée et peut s’avérer plus difficile en cas de mauvais temps.

Distance : 12,6 km aller-retour (1 005 mètres de dénivelé)
Niveau : intermédiaire


Mont Willard

© Vanessa Thauvette

À première vue, le mont Willard (873 mètres) ne semble pas être dans la même classe que ses imposants voisins des montagnes Blanches. Du stationnement de l’ancienne gare Crawford Depot, le sentier rejoint un cap rocheux au sommet où se déploie un époustouflant panorama sur la vallée du Crawford Notch. Voilà un excellent choix de montagne pour initier les enfants à la randonnée pédestre. Pour les plus sportifs, il s’agit du dernier petit amuse-gueule avant le retour à la maison, après une fin de semaine bien chargée sur les sentiers. Bonne découverte!

Distance : 5,2 km aller-retour (275 mètres de dénivelé)
Niveau : facile

Commentaires (0)
Participer à la discussion!