Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Nicolas Gagnon

15 activités de plein air à faire dans le Bas-Saint-Laurent

Tous ceux qui vont en Gaspésie passent immanquablement par le Bas-Saint-Laurent. Beaucoup s’y arrêtent, séduits par l’indubitable charme de ses paysages vallonnés au bord du Saint-Laurent. Le plein air y est donc à la fête!

1. (re)Découvrez l’incontournable parc national du Bic

Peu de parcs nationaux québécois peuvent se targuer d’être aussi invitants et aussi riches en paysages variés, sur une aussi petite superficie. Le parc national du Bic nous transporte bien vite ailleurs, dès lors qu’on arpente ses 33 km2 de territoire mi-montagneux, mi-maritime, formé de baies, d’anses, de plages rocailleuses et de sommets aux falaises souvent impressionnantes.

Au programme notamment :

  • 25 km de sentiers de randonnée offerts à ceux qui souhaitent apprécier les multiples points de vue sur le fleuve.
  • La pratique du kayak de mer est la manière idéale d’admirer les baies, les caps et la démesure du paysage fluvial de ce parc.
  • Quatre ravissantes pistes cyclables quadrillent aussi le parc sur une distance totale de 15 km.

sepaq.com/pq/bic


À lire aussi : Les plus belles randonnées du parc national du Bic


2. Marchez sur les hauteurs au Canyon des Portes de l’Enfer

© Mathieu Dupuis

Ce joyau naturel bordé de falaises de 90 m de hauteur comprend un réseau de sentiers de 1 à 14 km. À faire absolument : marcher sur la plus haute passerelle suspendue du Québec (63 m) et s’engager dans la Descente aux Enfers, 300 marches menant à la rivière Rimouski.


3. Escaladez les parois de la Société d’écologie de la batture du Kamouraska (SEBKA)

Sur les falaises de Saint-André, ce site d’escalade très prisé donne accès à une centaine de voies de tous niveaux, avec des points de vue spectaculaires sur le fleuve. Aussi sur place : randonnée pédestre et kayak.


4. Roulez le parc national du Lac-Témiscouata…

C’est l’un des plus jeunes membres du réseau des parcs nationaux québécois, mais on y a trouvé certains des plus vieux artéfacts du Québec, qui témoignent à eux seuls de 10 000 ans d’histoire et d’occupation humaine.

Heureux ensemble mariant plans d’eau et forêt de basse altitude, ce parc se prête fort bien à la randonnée pédestre, courte ou longue, sur son réseau totalisant 35 km. Huit sentiers traversent son fabuleux territoire lacustre, dont certains chevauchent le Sentier national.

L’une des pistes cyclables (accessible aux randonneurs) longe les berges du vaste lac Témiscouata sur 13,8 km (aller-retour), et ce, dans un paysage unique. Mais 26 km de route asphaltée, partagée avec les voitures, sillonnent également le parc, alors qu’on peut accéder au parc interprovincial du Petit-Témis grâce à une navette nautique ou à un petit traversier. 

Pour des excursions en canot, en kayak, en rabaska ou de planche à pagaie, ce ne sont pas les options qui manquent entre le lac Témiscouata ou le Petit lac Touladi ou le Grand lac Touladi.


5. … mais aussi le parc linéaire interprovincial Petit Témis

L’ancienne voie ferrée qui traversait le Témiscouata a été reconvertie en ravissante piste cyclable avec une surface en poussière de pierre. Entre Rivière-du-Loup et le Nouveau-Brunswick, ce sont 134 km qui se déploient dans un paysage plein de charme, entre lacs, étendues montagneuses et forêts.


6. Plantez votre tente sur l'Île aux Lièvres

Cette ravissante île de 13 km compte 40 km de sentiers qui se déploient notamment sur son pourtour, avec des vues imprenables sur les montagnes de Charlevoix. Par endroits, on peut entendre des phoques ou observer des bélugas et des pingouins. Le traversier qui mène à l’île dessert aussi les îles voisines du Pot à l’Eau-de-Vie, où nichent des eiders.


À lire aussi : Répertoire des îles où camper au Québec 


7. Randonnez le parc côtier Kiskotuk


© Dios photographie

Ce parc fragmenté longe le littoral de trois municipalités (Cacouna, L’Isle-Verte et Notre-Dame-des-Sept-Douleurs) et compte 10 sentiers totalisant 39 km, dont certains mènent à des points de vue époustouflants sur le fleuve et sur l’île Verte. Une piste cyclable de 8 km (poussière de pierre) et 5 km de sentiers de vélo de montagne complètent le réseau du parc.


À lire aussi : 6 endroits de rêve méconnus à découvirir cet été au Québec


8. Explorez l'Île Verte

Cette île au charme envoûtant dispose de sentiers où se multiplient les points de vue grandioses sur le fleuve. Le sentier du Bout d’en Haut au Bout d’en Bas offre une déclinaison de tous ses attraits (13 km). L’île s’explore aussi très bien à vélo.


À lire aussi - Ile Verte : randonnée guidée par le phare


9. Prenez de la hauteur au Domaine Valga

Ce centre de villégiature comprend un parc d’hébertisme aérien fort singulier : ses 74 ponts sont suspendus dans l’une des plus anciennes érablières du Québec. Aussi sur place : randonnée pédestre, canot, kayak, planche à pagaie.


10. Faites de la longue rando sur le Sentier national

Quelque 12 tronçons de 8 à 12 km forment ce sentier de longue randonnée, qui totalise 144 km entre Trois-Pistoles et Dégelis, près du Nouveau-Brunswick. Il serpente le long du littoral, aux abords de la rivière des Trois Pistoles, entre étendues agricoles et zones forestières. Des refuges permettent de séjourner sur place.


11. Vélo sur Le circuit Terre et mer

Comme son nom l’indique, cet itinéraire sur accotement (58 km) invite à explorer les deux visages de la région : son caractère maritime, le long du fleuve, et l’intérieur des terres avec une portion pleine de charme sur l’Île Verte.


12. Faites du vélo de montagne et de gravelle au Parc du Mont-Comi

Ce très beau réseau de vélo de montagne d’une vingtaine de pistes totalise 30 km dans la plus belle station de ski de la région. Descente, enduro, cross-country, sentiers familiaux : il y en a pour tous les goûts. Remontées en télésiège les week-ends et randonnée pédestre offerte.


13. Dormez dans un mini-chalet roulant au domaine Floravie

Entre Rimouski au nord et le parc national du Bic au sud, le domaine Floravie représente un bout de terre tranquille dans un environnement d’eau à l’embouchure de la rivière Hâtée et du Saint-Laurent. On y trouve des chalets sur roue pour une à quatre personnes. Ils sont petits (19 m2), mais sont coquets et confortables, avec une vue imprenable sur le fleuve.


À lire aussi : 5 refuges géniaux au bord de l'eau


14. Marchez, roulez ou pagayez sur trois frontières

Le parcours nature du Sentier des 3 frontières se fait en randonnée pédestre, à vélo ou en embarcation nautique, aux confins du Québec, du Nouveau-Brunswick et du Maine. En canot ou en kayak, il permet de passer de Pohénégamook à Saint-François-de-Madawaska (76 km) et emprunte le réseau navigable de la rivière Saint-François, des lacs et du fleuve Saint-Jean.


15. Pédalez le circuit des Églantiers

Rouler sur l’accotement de la route 132 est l’occasion d’admirer la plaine du Kamouraska, ses paysages délicieusement vallonnés et son patrimoine de maisons ancestrales (42 km). Des itinéraires additionnels sont possibles depuis Kamouraska, notamment l’aller-retour à Rivière-du-Loup (78 km) ou encore l’aller-retour à La Pocatière (62 km).


Après l'effort, le réconfort

Commentaires (0)
Participer à la discussion!