Rechercher dans le site espaces.ca

Plein air : 5 Zecs à découvrir au Québec

Assurément méconnu et principalement associé à la chasse et à la pêche, le réseau des Zones d’exploitation contrôlée (Zecs) du Québec est de plus en plus lorgné comme destination plein air.  Voici cinq de ces lieux de conservation, qui couvrent des milliers de kilomètres  carrés de possibilités d’évasion.

1. Zec des Martres - multiactivités

Charlevoix

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Tourisme Charlevoix (@charlevoixatr) on

La Zec des Martres, près de Saint-Urbain, permet une incursion dans la mer de montagnes du coin. Les randonnées menant aux monts Du Four et du Lac à l’Empêche époustouflent avec leurs panoramas vers le fleuve, tout comme le prisé mont des Morios.

Entamé à l’automne 2019, un réseau de vélo de montagne, nommé sentier des Falaises, sera offert à l’été 2020 et pourra être utilisé en fatbike l’hiver venu. Les amateurs d‘escalade peuvent se mesurer à l’un des joyaux provinciaux : le mont du Dôme, avec ses voies légendaires en escalade traditionnelle. 

Divers plans d’eau sont aussi à explorer : le lac Wabano possède un circuit de canot-camping avec camping rustique.


À lire aussi : 8 randonnées incontournables dans Charlevoix


2. Zec Batiscan-Neilson - Rouler, pagayer, se ressourcer

Région de Québec

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Michael Barale (@michael.barale) on

Les amateurs de vélo de montagne et de bikepacking seront stratégiquement au cœur d’un terrain au potentiel astronomique dans la Zec Batiscan-Neilson. À un jet de pierres de la Vallée Bras-du-Nord (dont la réputation en vélo de montagne n’est plus à faire), cette Zec partage ses frontières avec trois autres zones d’exploitation contrôlée et devient ainsi la porte d’entrée d’un paradis de cyclotourisme de brousse. 

Bien qu’elle ne soit pas encadrée par la Zec, la descente de la rivière Neilson en kayak d’eau vive est réalisable, moyennant des droits de passage avec des propriétaires riverains. Pour se reposer à travers tant d’activités, des hébergements rustiques, campings et prêts-à-camper sont dispersés sur le territoire.

3. Zec Martin-Valin - Eldorado du canot-camping

Saguenay-Lac-Saint-Jean

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by É (@elisabethcantin) on

Un aspect fort bien développé du Réseau Zec est étonnamment méconnu : les circuits de canot-camping y pullulent, et l’étendue du territoire étonne. La Zec Martin-Valin, dans la région du Saguenay, brille par ses cinq routes balisées et entretenues, avec portages, sur la partie nord-ouest de son territoire. Des aventures allant d’une nuitée… à 14 jours!

Divers sentiers de randonnée, balisés ou non, permettent de rejoindre l’arrière-pays. La vallée de la rivière Sainte-Marguerite, qui occupe une partie du territoire, est tout simplement magnifique et possède un énorme potentiel d’escalade et de randonnée en autonomie, pour les expérimentés et férus d’isolement.


À lire aussi : 10 petites aventures en canot-camping


4. Zec Kipawa - De vastes possibilités

Abitibi-Témiscamingue

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Audrey Proulx (@audrey.prlx) on

La Zec Kipawa, au Témiscamingue, est la plus vaste (2397 km carrés) de tout le Québec; elle est aussi riche en panoramas séduisants qu’en possibilités d’exploration puisqu’elle est adjacente à la réserve faunique La Vérendrye.

Quatre circuits de canot-camping à haute connotation historique, tous configurés en boucles de longueurs variées, sont proposés tant aux néophytes qu’aux connaisseurs. Particularité intéressante : deux îles abritent des sites de camping rustique. Le court sentier pédestre Kipawa-Tee Lake (2 km) débute à l’accueil, près du village de Béarn.

5. Zec Lavigne - Près de la métropole

Lanaudière

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Panorama Cycles (@panoramacycles) on

Sans doute la zone d’exploitation contrôlée la plus près de la métropole, la Zec Lavigne, est accessible via quatre points d’entrée parsemés à travers Lanaudière. Il est possible d’y louer des chalets (au secteur Gamelin, en bordure de lac) entièrement équipés où une piste d’hébertisme et un terrain de jeu sont adjacents.

Diverses activités de cueillette et d’ornithologie sont aussi offertes, en plus de quelques randonnées pédestres parsemées de refuges. Les grimpeurs seront aussi ravis : les façades rocheuses des lacs Saint-Amour et Clair dans cette Zec disposent de voies répertoriées et offrent des parois de qualité.


À savoir

  • Le Réseau Zec compte 63 lieux de conservation, qui couvrent 48 000 km carrés.  
  • Bien qu’un portail web soit en construction afin de centraliser les informations des Zecs, en temps normal, le meilleur moyen d’accéder à l’une d’elles est de se présenter à la guérite d’accueil. Aucune réservation n’est nécessaire pour pratiquer les activités; il est cependant conseillé de téléphoner au préalable si l’on désire dormir en hébergement *.
  • Pour en savoir plus : reseauzec.com ou reseauzec.com/bottin (pour les numéros de téléphone de chaque Zec).

* En raison de la COVID-19, il vaut mieux s'informer avant de partir des procédures d'arrivée et des activités offertes. 


À lire aussi : Déconfinement : petit covi-guide des bonnes pratiques en sentier


 

Commentaires (0)
Participer à la discussion!