Rechercher dans le site espaces.ca
  • Randonnée dans le parc de la Mauricie © AdobeStock

6 randonnées incontournables en Mauricie

La « belle d’à côté », dont la splendeur des forêts et des nombreux plans d’eau n’est plus à prouver, dispose de centaines de kilomètres de sentiers de randonnée. En voici six à ne pas manquer lors d’un séjour dans la région.

1. Sentier des chutes Waber, parc national de la Mauricie

© Tourisme Mauricie

Plus qu’une simple randonnée, il s’agit ici d’une immersion complète dans l’un des joyaux de la Mauricie. Dès le petit matin, vous glisserez votre canot sur le grand lac Wapizagonke afin d’atteindre l’entrée du sentier menant aux ravissantes chutes Waber. De là, vous grimperez légèrement sur 3,5 km jusqu’aux chutes, une « cascade à deux têtes » qui ne laisse personne indifférent et qui sera l’apogée de votre promenade. En temps de grand achalandage, mieux vaut prévoir la réservation des embarcations. Pour un séjour de plusieurs journées, il est possible de réserver l’un des emplacements de camping autour du lac, uniquement accessibles en canot.

Niveau : intermédiaire
Longueur : 9,2 km de canot et 6,9 km de randonnée aller-retour ou 9,3 km en boucle.
Carte des sentiers : pc.gc.ca
Canot – centre de réservation : locationcanot.com
Canot-camping : pc.gc.ca


À lire aussi : 7 randonnées incontournables dans Lanaudière


2. Sentier Père-Jacques-Buteux, Grandes-Piles

© Tourisme Mauricie

Ce tronçon du Sentier national est au coeur de la Zone de biodiversité protégée de Grandes-Piles, qui abrite une faune et une flore riches et préservées. Il n’est ainsi pas rare d’y observer plusieurs bêtes sauvages, dont des orignaux, des cerfs, des ours et plusieurs espèces d’oiseaux. Au surplus, le sentier évolue en hauteur pour dévoiler cinq points de vue sur les nombreux lacs environnants et sur la réputée rivière Saint-Maurice. À l’automne, lorsque les feuillus se font pimpants de couleurs, le sentier se révèle sous un tout autre éclat. Idéalement, il vous faudra cependant prévoir un moyen de revenir à votre véhicule à la fin de votre randonnée, celle-ci étant assez longue. Il est aussi possible de dormir au parc Aire Nature, que vous traverserez durant votre parcours, où de l’éco-camping et de l’hébergement en refuge sont offerts.

Niveau : intermédiaire à difficile
Longueur : 12,9 km (linéaire)
Carte du sentier : https://airenature.com/wp-content/uploads/2015/11/LR0928_01.pdf
Info : airenature.com


À lire aussi : 12 sentiers gratuits pour admirer les couleurs d'automne au Québec


3. Sentier du mont Otis, Notre-Dame-du-Montauban

© Stéphane Daoust

Petit trésor caché passant par le sommet du mont Otis et la vallée de la rivière Batiscan, le sentier Montauban est une mine de découvertes. Dès le départ, vous pourrez admirer les « chutes du Cinq Piastres » pour ensuite longer la rivière, puis prendre la direction de la forêt jusqu’au lac Carillon. Au « cap rocheux à Ti-Fred », le sérieux commence : une vue à 180 degrés sur la gorge de la rivière et les montagnes se dévoile.

En cours de randonnée, il vous faudra sautiller sur les cailloux pour traverser quelques ruisseaux et franchir la rivière via une passerelle. Pour ceux qui souhaitent raccourcir leur trajet, il est possible de rebrousser chemin au point de vue du lac des Pins, entre les kilomètres 7 et 8. Dans son ensemble, cette randonnée est divertissante par la variété d’attraits qu’on y trouve et par les vues magnifiques qu’elle offre.

Niveau : intermédiaire
Longueur : 17,4 km (linéaire)
Info : municipalite.notre-dame-de-montauban.qc.ca/wp-content/uploads/2016/04/Nouvelle-carte.pdf?x81729


À lire aussi : 7 randonnées en hauteur pour les couleurs


4. Sentier du lac de l’Aqueduc, Saint-Alexis-des-Monts

© La Nature d'Alexis

Véritable havre de paix et de tranquillité, ce sentier enchante à la fois les randonneurs d’expérience et les familles. En plus d’être délassante par le calme qui y règne, la randonnée qu’on s’y offre propose un cadre enchanteur : le tour du lac de l’Aqueduc, un belvédère où observer le village, des aires de repos idéales pour les pique-niques et la possibilité de mettre sa ligne à l’eau pour pêcher, pour ceux que ça intéresse. En raison de la montée menant au lac, ce sentier coté débutant pourrait s’avérer plus difficile pour des personnes n’ayant pas une bonne condition physique ou de jeunes enfants.

Niveau : débutant
Longueur : 6 km (boucle)
Info : lanaturedalexis.com/cartes/Sentier-du-lac-Aqueduc.pdf


À lire aussi : 6 randonnées incontournables dans les Laurentides


5. Sentier du Tonnerre, Sentier national

© Jacques Goulet

Elle aussi partie intégrante du Sentier national, cette section est sans nul doute l’une des plus sauvages et l’une des mieux préservées de ce dernier. Le sentier débute dans la région de Lanaudière pour ensuite se poursuivre en Mauricie. L’entièreté de votre marche se fera dans la réserve faunique Mastigouche, un vaste territoire très peu modifié par l’homme et propice à la cueillette en forêt et à la randonnée.

Le sentier du Tonnerre permet une reconnexion avec la forêt dans toute son essence : caps rocheux surplombant des lacs, falaises offrant des percées sur le paysage, espaces peu fréquentés et, bien sûr, des arbres à perte de vue. Il vous faudra prévoir le retour vers votre véhicule ou effectuer la randonnée en boucle sur deux jours. Plusieurs hébergements sont disponibles dont des appentis le long du sentier ou au camping du lac Saint-Bernard.

Niveau : difficile
Longueur : 18 km (linéaire)
Info : sentiernationalmauricie.ca/tonnerre.html


6. Sentiers du parc de la rivière Batiscan, Saint-Narcisse

© Tourisme Mauricie

Ce parc, avec ses trois secteurs, offre un réseau de sentiers totalisant 20 kilomètres. Idéal pour contempler les couleurs automnales, ce site plaira aux randonneurs de tous niveaux. La vedette du parc est sans contredit la rivière Batiscan qui le traverse. Avec ses rapides, son ancienne centrale classée historique et ses chutes, elle est le battement qui fait vibrer tout le lieu. Quoiqu’ils soient tous intéressants à leur façon, les sentiers du Doré sont fortement à considérer pour rejoindre le sentier de la Grande chute et faire ensuite un petit détour pour observer la Marmite (formation géologique de 4 mètres de diamètre). Pour les hyperactifs, il est tout à fait envisageable de parcourir la quasi-totalité des sentiers en une journée.

Niveau : facile à intermédiaire
Longueur : variable
Info : parcbatiscan.ca/wp-content/uploads/2019/07/pbcartesentierweb.pdf

Commentaires (0)
Participer à la discussion!