Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Adobe Stock

Ces réserves fauniques et zecs où randonner avec son chien

S’il existe au Québec de plus en plus d’endroits pour marcher et camper en formule « tout canin », je te propose néanmoins de sortir des sentiers battus et de découvrir une nature plus sauvage; celle qui te donnera l’impression d’être un grand aventurier, un « Chaï-diana Jones » des bois. 


À lire aussi : Dix conseils pour bien randonner avec son chien


Cap sur les réserves fauniques

Pour s’épivarder à quatre pattes en nature, on pense tout de suite aux parcs nationaux du Québec, surtout depuis qu’on nous donne accès à certains sentiers depuis 2019. Mais savais-tu que les 13 réserves fauniques sont encore plus ouvertes qu'avant aux chiens ?

Le bonheur, dans les réserves, c’est que tu peux aller presque partout et que leur territoire se prête encore mieux que les parcs à des sorties entre humains et leur meilleur ami. Randonnée pédestre, baignade, pêche et canot-camping ne sont que quelques-unes des activités possibles sur place. En voici cinq qui devraient faire fondre ton p’tit cœur, avec des recommandations de randonnées en supplément.

Le sentier de l’Explorateur Bernard Voyer mène au sommet qui porte son nom. Jalonné de plusieurs panneaux relatant ses principales expéditions, ce trajet de 4 km culmine à 532 m avec une vue sur le territoire de la réserve. Camping aménagé ou sauvage. 

La Chute du vent, un sentier de niveau facile de 6,4 km situé à une dizaine de kilomètres du camping du lac Tousignant, donne sur une chute haute de 10 m et permet d’observer le phénomène des marmites, le tout dans un décor de parc national. Camping aménagé ou sauvage.

Le sentier du mont Moby Dick, un parcours de 8 km classé à mi-chemin entre facile et intermédiaire, part de l’accueil Gagnon et permet d’accéder à un beau point de vue sur le mont Tremblant et sur le lac Gagnon. Tu y flaireras sûrement les traces de la faune qui y abonde. Camping aménagé ou sauvage.

Le sentier Champ-de-Mars, un parcours de 5,2 km (aller-retour) de niveau intermédiaire, commence en forêt, devient progressivement champêtre, puis s’achève à un sommet dégagé à 700 m d’altitude avec vue spectaculaire sur les Chic-Chocs. Pas de camping sur le site. 

Le sentier de la Falaise est accessible à partir du camping du lac Saint-Bernard. D’une longueur de 2 km, il est qualifié d'intermédiaire et offre des points de vue magnifiques sur le lac et sur la nature sauvage environnante. Camping aménagé ou sauvage. 


À lire aussi : 18 randonnées à faire avec son chien au Québec


Les zecs : un secret bien gardé

Les zones d’exploitation contrôlée (zecs) sont les « underdogs » — pardonne-moi ici cet anglicisme aux accents canins ! — des sites de plein air dans la province. Ces territoires publics se targuent d’être particulièrement accueillantes pour les chiens. Dans les secteurs moins fréquentés, tu peux gambader sans laisse, pourvu qu’il y ait toujours un contact visuel avec tes humains… et que ton rappel soit béton. 

Cette impression de liberté, c’est un peu la marque de commerce des zecs, et on aime ça ! Au Québec, celles-ci couvrent 48 000 km2 sur 63 territoires accessibles. Si tu penses y aller moins d’une semaine ou moins de sept fois par année, le mieux est de débourser le droit d’accès à chacune de tes visites; sinon, procure-toi une passe annuelle pour la ou les zecs qui t’intéressent. 

Les zecs, ce sont bien plus que des territoires de chasse et de pêche, de randonnée et/ou de canot-camping. Demande à tes humains de télécharger l’application Avenza Maps avant de quitter la maison pour qu'ils aient accès à des cartes géoréférencées sur leur téléphone avec GPS. Ils peuvent aussi se procurer des cartes 2.0 qui les informent sur les habitats d'animaux comme la perdrix ou l’orignal. Chouette, non ? 

Ainsi donc, quelle zec choisir dans le réseau ? En fait, elles sont tout intéressantes ! La plus populaire est la zec des Martres et son mont des Morios, dans Charlevoix, mais les 62 autres gagnent à être découvertes elles aussi. Un exemple parmi tant d'autres :

  • La zec Kiskissink, à La Tuque, et son camping du lac Écarté
  • La zec Buteux-Bas-Saguenay, près de Baie-des-Rochers, est aussi un excellent choix, surtout si tu aimes la pêche à la truite, la rando et la baignade !

Infosreseauzec.com


À lire aussi : 12 sentiers pour randonner avec son chien dans les parcs nationaux du Québec

Commentaires (0)
Participer à la discussion!